• Facebook
  • Instagram

© 2019 par OH YES !

  • OH YES!

Grave la grève!

Je saute sur ma trottinette. Première épreuve de la journée : arriver jusqu'au bureau dans cette ambiance de dingues !

J'attaque à fond, je connais tous les pavés et autres trous par coeur. Mes trajectoires sont étudiées pour. Mais voilà, il y a (encore) grève aujourd’hui. Et il y a un nouvel élément qui entre en jeu (enfin beaucoup de "un nouvel élément"): les autres. Celui / celle qui veut battre le record du monde du km lancé, celui / celle qui marche sur les voies cyclables, l'autre qui est sur ma trajectoire et qui m’oblige à ralentir ! Bref, un vrai foutoir. Le pire, ce sont les carrefours. Pour la première fois je vois des embouteillages voitures/vélos & assimilés / piétons!!

Je zigzag, je coupe, j'accélère, je freine (grrrr...). Et pour couronner le tout, une sirène de la police retentit tout près et me casse les oreilles. Je ricane méchamment en me disant que c'est quand même tôt pour l'apéro...

J'arrive Place de l'Opéra, tendu comme un arc. Cette fois-ci, c’est gagné : je doublerai tout le monde!!

Et là au milieu de la place des débris d'un pare-brise.

Tout le monde roule dessus.

Je respire, je ralentis, je souris au gars qui traverse en marchant à la vitesse d'un escargot. Incroyable: il me rend mon sourire.

Unplug! Sometimes, mais plus souvent encore en temps de grève !

Thierry, Paris, le 19 décembre 2019